18 oct. 2009

Partage d'un Divin Copain.

Avec la permission de Rapudel, voici les quelques mots qu'il m'a fait parvenir par mail.
Quel beau partage !  Merci en Lumière, cher frère dans l'Amour.
Jo

Bonjour,

Voici quelques mois que je vais sur ton Blog, je souhaite te remercier, avant tout, pour le travail que tu fais, pour la joie et L’AMOUR que tu donne généreusement.

Longtemps je me suis posé des questions sur ma vie, qui pour moi était des échecs à répétitions, mais à chaque fois une force me faisait reprendre le dessus, elle me montrait les  cotés positives de mes expériences, et de nouveaux Amis entraient dans ma Vie, comme des Anges qui me guidé sur le Chemin de la Vie.

A la suite de mon divorce, qui ma fais descendre très très bas, une Amie (UN ANGE), m’a incité à travailler sur moi, en me lésant posé sur une table le Grand Livre des Secrets de CHOPRA. Je l’ai dévoré en une semaine ; Au fur et à mesure que je le lisais mon Esprit s’illuminé et quand je suis tombé sur la citation Oriental «  TU ES LE JE SUIS SANS COMMENCEMENT NI FIN, AVANCE ET NE TE RETOURNE PAS, SI TON ESPRIT S’EGARD RAMENE LE », un tilt c’est produit, j’ai compris qu’il fallait vivre pour soit avant de vivre pour les autres.

Depuis je travaille sur moi m’aime, dernièrement elle m’a fait découvrir l’EFT, car je souhaite arrêté de fumé, c’est là que j’ai découvert ton BLOG, qui me conforte sur la philosophie du JE SUIS du SOI M’AIME, qui me confirme que nous somme ENERGIE, et que l’ENERGIE qui nous a été donné doit être partager avec les autres.
               
Comment la transmettre ?
                En offrant au autre AMOUR et COMPREHENTION sans rien à attendre en échange, car les échanges d’ENERGIE sont immatériels.

Avec du recule et la Sagesse que j’acquière aujourd’hui, tout ce que je croyais être des échecs était des échanges d’ENERGIE (Qui comme un ANGE guide des hommes sur leur Chemin de VIE) sans rien attendre en retour, juste leur expérience afin de me « GRANDIR » de m’ouvrir à la SAGESSE…
               
Il me reste encore pas mal de route à faire avant de découvrir la SAGESSE SUPREME, afin d’être PUR ENERGIE, mais aujourd’hui quoi qu’il m’arrive je sais qu’un ANGE, qu’une ENERGIE, que la LUMIERE guidera mes pas, si je lui ouvre mon CŒUR, ma SOURCE, mon ESPRIT…

A bientôt

RAPUDEL

16 oct. 2009



"L'amour est le remède miracle. 
Des remèdes surviennent dans ma vie 
sitôt que je m'aime moi-même."  

- Louise L. Hay

15 oct. 2009

Le coiffeur et Dieu.






Le coiffeur et Dieu

Un homme entra chez un coiffeur pour faire couper ses cheveux et sa barbe.
L'homme et le coiffeur commencèrent à discuter sur divers sujets.

Quand ils abordèrent le sujet de Dieu, le coiffeur dit :
- Je ne crois pas que Dieu existe.
- Pourquoi dites-vous ça ? demanda le client.
- Il suffit de sortir dans la rue pour se rendre compte que Dieu n'existe pas.
Si Dieu existait, y-aurait-il tant de personnes malades ? De mendiants ?
Y aurait-il des enfants abandonnés ?
Si Dieu existait, on ne souffrirait pas de douleur.
Je ne peux pas m'imaginer aimer un Dieu qui permettrait tout ça.
Le client réfléchi pendant un moment, mais ne répondit pas, parce qu'il n'avait pas d'argument.

Le coiffeur fini son travail et le client sorti du magasin. Juste après, il rencontra un homme dans la rue avec des cheveux très longs, et sales.


Le client revint et entra dans le magasin du coiffeur lui dit :

- Je viens de m'apercevoir d'une chose : les coiffeurs n'existent pas !

- Comment pouvez vous dire ça ? demanda le coiffeur étonné.
Je suis là et je suis un coiffeur et je viens de vous couper les cheveux.

- Non ! hurla le client. Les coiffeurs n'existent pas ; parce que
s'ils existaient, il n'y aurait personne avec de longs cheveux sales
comme cet homme qui est dehors.

- Ah, mais les coiffeurs existent ! Ce qui se produit, c'est que ces
gens ne viennent pas à moi.

- Exactement ! affirme le client.

C'est bien ça ! Dieu, aussi ,existe !

Ce qui se produit, c'est que les gens ne vont pas chez lui et ne le recherchent pas. C'est pourquoi il y a tellement de douleur et de souffrance dans ce monde !

Source inconnue