31 mai 2010

25 mai 2010



L'Amour ça se cultive !
Que "s'aimes-tu"?
Jo









24 mai 2010

La célèbre histoire des grenouilles et de la tour.


Un plaisir à relire et à découvrir !


HISTOIRE DES GRENOUILLES ET DE LA TOUR

Il était une fois de toutes petites grenouilles qui avaient
concocté une compétition entre elles. Le but était
d'atteindre le sommet d'une tour assez haute.
Une grande foule se rassembla pour regarder la
course et encourager les participants.

Le pistolet se fit entendre et les petites
concurrentes sautèrent en avant à toute vitesse.
Mais honnêtement, il n'y avait personne dans
l'assistance qui croyait que les petites grenouilles
atteindraient le sommet. La foule criait des choses
comme : "Oh, c'est beaucoup trop difficile !", "Elles
n'arriveront jamais tout là-haut !" ou "C'est
impossible qu'elles réussissent, la tour est beaucoup
trop haute !"

Les petites grenouilles commençaient à retomber
par terre l'une après l'autre… sauf celles qui,
dans un nouvel élan, montaient de plus en
plus haut. La foule criait toujours : "C'est trop
difficile, personne n'y arrivera !"

Encore beaucoup de petites grenouilles se
fatiguèrent et abandonnèrent. Mais il y en
avait une qui continuait à monter de plus en
plus haut. Elle refusait de laisser tomber le
défi. A la fin, tout le monde avait cédé sauf cette
petite grenouille qui, après un gros effort, arriva
jusqu'au sommet.

Après la course toutes les autres grenouilles
voulaient savoir comment elle avait réussi un tel
exploit que personne ne croyait possible.

Il paraît qu'elle était sourde !!!
-


"Si quelqu'un me guérit et me retire mon mal,
j'entends aussi qu'il me hisse au niveau de
conscience que j'aurais atteint si j'avais
moi-même résolu ce que ce mal devait
m'apprendre.

Si non, s'il me laisse dans le même
état de conscience après m'avoir retiré mon mal,
il me vole l'outil de ma croissance que
peut être cette maladie."

Yvan Amar (1950-1999)

Pour comprendre l'importance des pensées positives.


Les oiseaux blancs et les oiseaux noirs.

Les hommes sont, les uns par rapport aux autres,
comparables à des murs situés face à face.
Chaque mur est percé d'une multitude de petits
trous
où nichent des oiseaux blancs et des oiseaux
noirs.
Les oiseaux noirs, ce sont les mauvaises
pensées et les mauvaises
paroles. Les oiseaux
blancs, ce sont les bonnes pensées
et les bonnes
paroles.
Les oiseaux blancs, en raison de leur
forme, ne peuvent entrer que dans des trous

d'oiseaux blancs, et il en va de même pour
les oiseaux noirs qui ne peuvent nicher que

dans des trous d'oiseaux noirs. Maintenant,
imaginons deux hommes qui se croient ennemis

l'un de l'autre. Appelons les Youssouf et Ali.

Un jour, Youssouf, persuadé qu'Ali lui veut du mal,
se sent empli de colère à son égard et

lui envoie une très mauvaise pensée.
Ce faisant, il lâche un oiseau noir et, du même coup,

libère un trou correspondant. Son oiseau s'envole
vers Ali et cherche, pour y nicher, un

trou vide adapté à sa forme. Si, de son côté
Ali n'a pas envoyé d'oiseau noir vers

Youssouf, c'est-à-dire s'il n'a émis aucune
mauvaise pensée, aucun de ses trous noirs ne

sera vide. Ne trouvant pas où se loger, l'oiseau
noir de Youssouf sera obligé de revenir

vers son nid d'origine, ramenant avec lui le
mal dont il était chargé, mal qui finira par

ronger et par détruire Youssouf lui-même.

Mais imaginons qu'Ali a lui aussi, émis une
mauvaise pensée. Ce faisant, il a libéré un trou

où l'oiseau noir de Youssouf pourra entrer
afin d'y déposer une partie de son mal et y

accomplir sa mission de destruction.
Pendant ce temps, l'oiseau noir d'Ali volera
vers
Youssouf et viendra loger dans le trou
libéré par l'oiseau noir de ce dernier. Ainsi les

deux oiseaux noirs auront atteint leur but et
travailleront à détruire l'homme auquel ils

étaient destinés. Mais une fois leur tâche accomplie,
ils reviendront chacun à leur nid
d'origine car,
est-il dit : "Toute chose retourne à sa source."


Le mal dont ils étaient chargés n'étant pas épuisé,
ce mal se retournera contre leurs
auteurs et
achèvera de les détruire. L'auteur d'une mauvaise
pensée, d'un mauvais souhait
ou d'une malédiction
est donc atteint à la fois par l'oiseau noir de son
ennemi et par son
propre oiseau noir lorsque
celui-ci revient vers lui.


La même chose se produit avec les oiseaux blancs.
Si nous n'émettons que de bonnes
pensées envers
notre ennemi alors que celui-ci ne nous adresse
que de mauvaises pensées,
ses oiseaux noirs ne
trouveront pas de place où loger chez nous et
retourneront à leur
expéditeur. Quant aux oiseaux
blancs porteurs de bonnes pensées que nous lui
auront
envoyées, s'ils ne trouvent aucune place
libre chez notre ennemi, ils nous reviendront

chargés de toute l'énergie bénéfique dont ils
étaient porteurs.
Ainsi, si nous n'émettons
que de bonnes pensées, aucun mal, aucune
malédiction ne
pourront jamais nous atteindre
dans notre être. C'est pourquoi il faut toujours
bénir et
ses amis et ses ennemis. Non seulement
la bénédiction va vers son objectif pour y

accomplir sa mission d'apaisement, mais encore
elle revient vers nous, un jour ou l'autre,

avec tout le bien dont elle était chargée.

Tiré de "Vie et enseignement de Tierno Bokar" de
Amadou Hampaté Bâ. Éditions du Seuil. 1980.

23 mai 2010

Un morceau de mon chemin de vie.



De l'inconscience à la conscience,
en chemin vers l'éveil...


Un résumé de mon parcours,
partage d'expériences de vie....





Je suis maintenant guérie et vous dis:

"Quand l'intelligence du coeur est écoutée,
l'humain peut se surpasser"

Amour,
Jo

12 mai 2010

Partage d'un magnifique cadeau !


J'ai reçu ce très joli dessin de la part
d'une personne merveilleuse
avec qui je chemine depuis un certain temps.
Son cadeau m'a fait une grosse douceur dans le coeur !


Merci chère Caroline d'Amour !



2 mai 2010

Un peu de science quantique.

Nous influençons ce qui se passe dans notre vie.
Juste en étant présent et spectateur,
les choses changent !

Nous sommes des créateurs.
En conscience ou non, nous créons !
Nous avons un impact sur la Vie !





L'expérience quantique de la "double fente" met en évidence l'impact de l'observateur sur le monde. Chaque fragment du monde étant à la fois "onde" et "particule", la présence de l'observateur d'une expérience influe sur le résultat de la-dite expérience. Autrement dit : "la théorie détermine l'observation". Vous observez toujours ce que vous *croyez* devoir observer !
Votre Conscience agit sur le monde. A chaque instant vous créez votre réalité. Prenez-en conscience et... agissez ! :-)

1 mai 2010

Soin de Lumière de l'archange Raphaël du 30/ 04/10.


"Celui qui désire guérir
se doit de vivre
son choix pleinement.


L'implication sera vraie

  à chaque instant.

Le besoin de connexion  

à cette guérison
en devenir sera perpétuel.


L'intégrité sera 

honorée en tout. 
 
Dans la conscience, 

l'Unité se vivra.

L'intégration dans 

l'Être sera totale."

Archange Raphaël