PARTAGE DE MA GUÉRISON

 


Quand on m'a demandé de partager mon chemin vers la guérison, je me suis rendue compte que je n'avais pas trop envie de regarder dans cette direction  ! 
C'est que c'est dur dur, la fibromyalgie !!! Ah la la ! J'en ai vu des vertes et des pas mûres, je vous l'assure !
Donc, dans ce partage que je vous offre et que je m'offre aussi, je dépose un grand mouvement de pardon et d'amour. Je dis sincèrement merci à cette bénédiction qu'a été la fibromyalgie. Elle m'a libérée et m'a aidée à me réaliser.
 
J'étais bien jeune lorsque les premiers signes d'alarme ont apparu. À peine sortie de l'adolescence, mon corps me parlait déjà de grande fatigue et de douleurs musculaires diffuses...
En fait, je dois commencer à l'âge de 2 ans, quand mon père nous a quittées, ma mère et moi. J'ai considéré, pour ne pas souffrir, qu'il était mort (ce qui n'est pas le cas) et ai imprimé une croyance d'abandon doublée de non-mérite à la vie. Donc «Je n'étais pas digne de vivre, je ne valais pas l'investissement, etc.».
 
La fibromyalgie empêche de vivre. On étouffe et je me prouvais donc, en souffrant de cette mal-a-dit invalidante et étouffante, que je n'avais pas le droit de vivre.
 
Aussi, j'attendais une reconnaissance des autres en regard de ma propre valeur. Je m'évaluais avec le reflet que me faisaient les autres et, comme je ne me considérais pas, les reflets que j'avais étaient négatifs... et je tournais en rond sans savoir comment sortir de cette roue négative, dégradante et étouffante.

Je me suis finalement décidée à aller consulter. Mon médecin de famille, dépassé par mon cas, m'a gentiment dirigée vers un rhumatologue. Résultat: "Fibromyosite". Dans ces années-là, le terme fibromyalgie n'existait pas encore.
 
Le médecin me donna une jolie prescription d'anti-inflammatoires et ce fut le début d'un énorme tourbillon de médicaments et d'alcool. Fuir la douleur et l'angoisse à tout prix ! C'était ma devise.
 
Je me suis donc mentie pendant des années. Plus je prenais de médicaments, plus je m'enfonçais jusqu'au jour où une terrible hépatite m'arracha le tapis sous les pieds. À l'hôpital on me dit: «Plus aucun médicament ou alcool sinon c'est la cirrhose qui se manifestera d'ici peu et là, vous seriez fichue».
 
Un désespoir indescriptible m'accabla. C'était l'ultimatum, le choix entre la vie et la mort. Je ne désire pas m'éterniser sur cette période, il va sans dire, du domaine de l'insupportable et ce, sur tous les plans de ma vie.
Je vous offre donc quelques bribes positives qui ont pavé mon chemin vers la guérison. En fait, au tout début, est venue une acceptation. Plus possible de fuir dans les médicaments et l'alcool... Donc, il me restait simplement à accepter. «Ok, je suis rendue là, maintenant quoi ?».
Ce fut le départ.
 
Dans mon choix de vivre, j'ai tout de suite décidé de refuser de porter le poids terrible du diagnostic reçu. Le médecin m'avais «cloué dans le front» une étiquette m'identifiant comme fibromyalgique. Il m'avait dit que j'étais condamnée à vivre dans la souffrance et je cite: «Quand vous serez trop souffrante, on vous fera des infiltrations d'hydrocortisone. Ça vous aidera à tenir». Pas fameux, hein ? Le pire c'est que je l'ai cru !
 
J'ai donc arraché de mon front ce diagnostic et je l'ai déposé sur la table. Il était toujours là, dans ma vie, mais je ne m'identifiais plus à lui. Je venais de renaître !
 
Au début, je me suis tournée vers la méditation transcendantale. C'est une technique de relaxation profonde et de développement de la conscience. J'ai réussi à me retrouver un peu dans cette approche.
Bien entendu, j'avais besoin de soulagement. J'ai donc investigué sérieusement du côté de la phytothérapie. Ma découverte la plus précieuse est la griffe du diable. C'est un anti-inflammatoire magnifique !
L'homéopathie m'a aidée beaucoup aussi. J'avais toujours de l'arnica à porté de main. Mais dans les périodes de crises, le médicament naturel conçu pour traiter et prévenir la grippe, Oscillococcinum, m'aidait beaucoup.
J'ai profité énormément de la kinésiologie. C'est là que j'ai appris que je ne respirais pas. J'avais une respiration «de survie». Ici, le soulagement est venu de ma soeur, qui est chanteuse d'opéra. Il n'y a pas plus professionnelle qu'une chanteuse d'opéra pour respirer ! Nous avons donc travaillé ensemble pour me ré-apprendre à respirer. Dans tous ces exercices qu'elle me faisait faire, j'ai vécu une très grande libération par le son. J'avais un grand besoin de m'exprimer.
Dans la fibromyalgie, nous sommes repliés sur nous même. On étouffe par en-dedans.. Je peux vous assurer que le chant et la respiration ont contribué beaucoup à ma guérison.
 
Je ne vous ferai pas la liste de toutes mes démarches et formations car ce serait bien trop long ! Il y a cependant une technique énergétique que je ne peux passer sous silence, le Reiki. Dès que j'ai eu ma première initiation, j'ai changé énormément.  J'ai vite compris, en prenant soin de moi, que je ne devais plus chercher la guérison à l'extérieur de moi. Celle-ci viendrait de l'intérieur. J'ai donc lu tout ce qui se trouvait sur mon passage dans les domaines de la spiritualité, de l'éveil de la conscience et de la psychologie.
 
J'ai appris à m'aimer. Ensuite, je suis tombée en amour avec la vie ! J'ai fait la paix avec Dieu et j'ai pardonné, pardonné, pardonné....
 
La clé de guérison a été quand je me suis donné le droit de vivre, que j'ai reconnu ma propre valeur, sans identification au père et aux exigences sociales. J'ai commencé à investir en moi et à ME donner.
 
Tout au long de mon chemin vers la guérison, j'ai été accompagnée par ma famille de Lumière Amour. J'ai toujours eu la guidance dont j'avais besoin de la part de mes anges. Très tôt, j'ai développé cette faculté de communiquer avec eux. Ils ont joué un rôle très important dans ma vie.
 
Nous avons tous la possibilité d'être en contact avec les anges ! Je crois sincèrement qu'une personne ayant une intention pure et désirant de tout coeur se rapprocher d'eux, peut y parvenir. Ce fut mon cas.
 
Donc, à vous tous, je vous dis du plus profond de mon coeur, la guérison est possible ! 
Prenez-vous en mains, changez votre vie et retombez en amour avec vous-même, dans la simplicité, la facilité et la joie ! C'est une recette merveilleuse pour guérir. J'en suis la preuve vivante !


Affectueusement,

Josée Gauthier


Je vous invite à partager vos guérisons !
Merci !
Jo 

23 commentaires:

  1. c'est trop touchant, merci josée.

    Victorieuse

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'ai guéri du paludisme, j'ai passé 5 jours en réanimation,ensuite je fut très faible et chaque jour je ressentait la vie me revenir, mon énergie se reconstruire, j'ai repris du poids et je vais beaucoup mieux

    RépondreSupprimer
  3. J'ai guéri d'apnée respiratoire – juste en allant au fond de moi-même.


    Il y a un certain temps de cela, j''ai guéri de ce que l'on appelle l'apnée respiratoire, juste en allant au fond de moi-même.

    J'ai envie de partager avec vous une de mes expériences de vie, dans le but de vous éclairer sur vous-mêmes, si des maux vous assaillent.

    J'avais un chat, que j'aimais tendrement, et qui est mort, malgré toutes mes allées et venues chez le vétérinaire, qui est mort dans la souffrance. Cela m'a profondément touchée, l'impuissance ressentie face à lui, voir les cris de douleur en face et ne pouvoir rien empêcher. La venue de sa mort a réellement été une libération pour lui et pour moi.

    Après cette expérience, qui m'a plongée dans la tristesse, j'ai développé ce qu'on appelle 'l'apnée respiratoire". Je n'arrivais plus à dormir. Lorsque je m'endormais, j'étais immédiatement réveillée car j'arrêtais de respirer. J'avais très peur, j'ai connu l'angoisse, jusqu'à même avoir peur d'aller dormir. J'avais très peur de mourir.

    Je suis évidemment allée voir un médecin, qui m'a procuré des médicaments et que je n'ai jamais pris. C'était un vieux médecin, un peu dépassé par tout ça je crois, et quand j'ai regardé la notice explicative des médicaments, il était inscrit : surtout à ne pas prendre en cas d'apnée respiratoire !
    J'ai compris, et me suis dit que fuir en prenant ces médicaments ne m'aiderait pas. Mon propos n'est pas de vous faire arrêter de prendre vos médicaments, juste de vous ouvrir à une autre réalité.

    J'ai eu la chance de parler avec une amie qui a perçu une image de moi : elle m'a vue enterrée, vivante, dans une autre vie !

    J'étais stupéfaite, et touchée. Mais le problème n'était pas résolu pour autant.

    J'étais épuisée de ne plus pouvoir dormir, car les jours précédents avaient été rudes aussi.

    Alors durant la 3ème nuit de l'apparition de ce soucis, j'ai ressenti de nouveau l'angoisse monter et l'idée m'est venue intuitivement. Je me suis imaginée aller trouver cette personne que j'étais dans cette autre vie. Je l'ai ressentie au dessus de son corps physique dans cette vie-là, morte étouffée donc. Elle était là, flottant au dessus de son corps enterré, elle était dans son corps de lumière.

    Elle était angoissée. Je l'ai accueillie dans mes bras, et lui ai dit que tout cela était terminé maintenant. Elle s'était créée cette situation à cause de ses croyances, mais que cela n'aurait plus lieu d'être désormais.

    Elle a pleuré un moment. J'ai pleuré un moment, mon corps en tremblait.

    Puis je lui ai dit d'aller rejoindre son autre famille de lumière. Elle n'avait plus rien à faire là. Je lui ai donné la main et nous avons monté dans une colonne de lumière, dans l'autre monde. Là, sa famille l'attendait.
    Et je suis revenue en pensées dans mon corps physique.

    Et tu sais quoi ? Terminé cet inconfort, la guérison était.

    Je te partage cette expérience de vie pour te montrer un chemin possible de guérison.

    Nous avons plus de pouvoir que nous le pensons généralement.

    De coeur à coeur,
    Ornella

    RépondreSupprimer
  4. Et bien Ornella, quelle histoire !
    Je fais parfois tout comme toi ce genre d'apnée à l'endormissement sans aucune raison mais comme je ne crains pas de mourir et n'y vois aucune objection, cela ne m'angoisse pas plus que cela et je n'ai jamais cherché à me faire soigner.

    En revanche, je veux partager avec vous tous une guérison immédiate et très rapide que vous pourrez également essayer si besoin.
    J'ai testé une technique facile et tout simplement magique avec Chunyi Lin un extraordinaire et adorable Maître QiGong plein d'amour et de compassion (sur youtube) qui s'appelle le "Sword Finger". Tout le monde peut le faire puisque Chunyi Lin affirme que nous sommes tous venus au monde avec la capacité de guérir et de guérir les autres. (J'ai commandé son livre : "Born a healer" que j'attends impatiemment).
    J'avais une douleur articulaire dans le pouce et je l'ai faite disparaître en 5 mn en pratiquant cet exercice qui consiste à envoyer de l'énergie (du Qi) sur la douleur, puis à la retirer comme une fumée et ensuite à passer 9 fois la paume de la main au-dessus. Et HOP la douleur a disparu ! J'en étais ébahie moi-même car je n'ai aucun don particulier de guérisseur.
    Je vous invite à regarder la vidéo et à essayer. C'est l'énergie du coeur qui est utilisée avec amour.♥
    And Put a smile on your face ! ☺
    http://www.youtube.com/watch?v=MD032QVYvKE

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir, je suis fibromyalgique depuis 16 mois.
    Ayant approfondi le sujet sur toute sa longueur....... et pressenti tout ce qui pouvait m'aider, j'ai beaucoup avancé pour ne pas rester à ce stade et m'en sortir.
    Je vais mieux de semaine en semaine, grâce à la méditation, la relaxation, les Energies, certains étirements, mais surtout à un travail sur moi-même.
    Lorsque je fais deux pas en avant, je fais un pas en arrière... j'avance.
    Le découragement nous prend quelquefois, il faut persévérer et croire en notre pouvoir de guérison intérieur.
    Un jour je guérirai totalement, je le sais !
    Sandra

    RépondreSupprimer
  6. Merci 1000 fois pour ton partage Josée. Cela permet de prendre conscience qu'on peut vraiment guérir; on a toutes les clefs en soi.

    RépondreSupprimer
  7. Corinne - France


    Bonjour, je suis fibromyalgique depuis 13 ans. Il y a eu des périodes très très pénible et il m'a fallut à peu près 5 ans pour accepter cet état en passant bien sur par tous leurs traitements chimiques possible. Un jour j'ai décidé de ne plus rien prendre et de vivre avec,d'accepter cet état et de m'aimer comme ça et bien petit à petit les crises se sont espacées et maintenant j'ai peut être 1 à 2 crises par an seulement.

    J'ai découverts votre blog depuis hier et vous remercie de ce que vous faites et êtes, je reviendrai tous les jours car je pense que vos vidéos vont beaucoup aider. Encore merci

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    J'ai découvert ce blog depuis quelques jours seulement. Je n'ai pas encore tout parcouru. Mais, il me "parle".
    Je suis très intéressée par cette méthode citée plus haut "Sword Finger" de Chunyi Lin. La vidéo mentionnée est en anglais et malheureusement je ne maîtrise pas l'anglais. Quelqu'un pourrait-il me renseigner à propos de cette méthode ?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  9. Traduction du traducteur Google :
    Sword Fingers est un type de Qigong externe. C'est la technique initial d'énergie de guérison pour aider les autres que Chunyi Lin enseigne à tous ses étudiants de Spring Forest Qigong
    Une nouvelle étude par des chercheurs de l'Université du Minnesota et l'un des meilleurs centres médicaux aux États-Unis a constaté que le Qigong externe, telle que pratiquée par Chunyi Lin, peut aider à la douleur des patients chroniques. Il s'agit d'un peer-étude publiée dans la revue août 2010 édition de l'American Journal of Chinese Medicine.
    Nous avons créé une nouvelle épée Fingers vidéo à la fois rendre les gens conscients des résultats des recherches et, espérons-le, tout le monde pour enseigner la façon d'utiliser l'épée pour aider les autres doigts.
    La vidéo d'enseignement à plein temps est de 9 minutes. Il ya aussi une version de 60 secondes introduction
    Si vous voulez en savoir plus vous pouvez aller à http://www.SwordFingers.com.
    Comme Chunyi enseigne n'importe qui et tout le monde peut apprendre à faire Sword doigts en moins de dix minutes. C'est un élément clé de sa vision d'un «guérisseur dans chaque famille et un monde sans douleur."
    Nous espérons que vous vous joindrez à nous partager le message Chunyi avec le monde et dire à tous que vous savez sur la nouvelle épée Fingers vidéo
    MERCI À NELLIE

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Josée,

    Tu n'aurais pas le goût de donner une petite formation de "Sword Finger" de Chunyi Lin comme tu as fait pour l'EFT

    xxx

    RépondreSupprimer
  11. Chère Anonyme,

    Je dirais pas non lors d'une des rencontres sur ustream.com avec le soin de Raphaël.
    Viens faire un tour pour me rafraifire la mémoire ! (voir détails dans colonne de droite sur blog)

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Jo,

    Également, j'aimerais cela connaître cette méthode. Bonne idée.

    à demain avec les Soins de Raphael

    Joce xx

    RépondreSupprimer
  13. merci devine copine c'est toi qui nous fait du bien avec ton témoignage tu rayonne a mes yeux,
    aha,(joie).
    merci devine copine
    de joh jo

    RépondreSupprimer
  14. bonjour,
    je suis stupéfaite, agréablement, encore, malgré tout...........bref, je faisais des recherches à partir d'un forum suisse "travailleurs de lumière" et je suis tombée sur votre vidéo, j'ai eu un agréable ressenti et tout de suite je me suis dis que j'allais m'inscrire, et en informer le forum afin de partager, cependant, avant tout de chose j'ai voulu en savoir plus sur vous et me voilà donc sur votre blogue je clique expérience de guérison qu'elle n'a pas été ma surprise??? votre parcours ressemble étrangement au mien, perte de ma mère à 2 ans, diagnostiqué fybromyalgique avec en plus syndrome de la jambe sans repos, j'ai été initié au niveau 1 reiki, et il semblerait que je développe mon canal d'énergie pour apporter la guérison, que je n'exploite que de façon aléatoire, attendant d'être mieux en moi d'être sure de faire la paix avec mon passé, ce qui est en cours mais aussi guérir de mes colères engrammées. voilà j'arrête là mon élan qui me fait sourire en vous écrivant
    merci bien à vous.

    RépondreSupprimer
  15. Amour Divine copine, moi aussi le Reiki m'a réouvert les "yeux", cette connection à la divinitée. J'en suis qu'au deuxième degré, et c'est divin - plus rien ne sera comme avant- ainsi soit il.
    Frédéric

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour,
    ces dernières années, plusieurs personnes m'ont fait part de leur difficulté à vivre avec la fibromyalgie. Comme je vis en France, j'ai pensé qu'en éditant votre témoignage (avec référence à votre site et lien) sur mon blog http://espace-relaxation-wakanda.over-blog.com/ il pourrait devenir une aide et un excellent soutien pour de nombreuses personnes souffrant de cette maladie. Cordialement, Wakanda

    RépondreSupprimer
  17. je n'arrive pas à voir les prix des bijoux de guérison et des chandelles aux flammes violettes. SVP aidez-moi c'est pour un cadeau Mon amie souffre de fibromialgie. J'aimerai l'aider Merci

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour Josée,

    Très beau parcours, il est certain qu'il faut croire en ses guides, c'est en partie eux qui m'ont aidée, une grosse dépression suite à un évènement douloureux survenu à l'age de 3 ans et demi, ma maman se donnait la mort pour rejoindre l'au-delà. Des années plus tard, mon couple cassa, deux enfants et les souffrances enfuies remontent à la surface, une très grosse dépression mais avec une très forte résilience de ne pas m'avouée vaincue par cette maladie, une soirée couchée dans le divan, pensant à ma mère et mes guides, j'ai senti une vague de chaleur parcourir mon corps et une voix m'a chuchotée à l'oreille, je suis là, j'ai eu un sursaut et après ma vie bascula dans la guérisson sans médicaments, jour après jour j'allais mieux, depuis j'ai énormément d'intuition, je sais même jusqu'à lire dans les pensées des gens, j'ai beaucoup de télépathie avec mes proches et j'avance aussi avec beaucoup d'intuition dans mes projets professionnels, ce que moi je fais c'est de la méditation binaural et des exercices doux.
    J'ai une amie qui a la fibromialgie et ne crois pas à la guérisson, je lui ai conseillée de voir la conférence diffusée le 30 novembre sur le net.
    Bonne continuation Jo

    RépondreSupprimer
  19. bonjour Josée,
    merci pour ta conférence ,j'ai beaucoup aimé ton excercice de fin .
    Je suis moi meme passée par des phases de découragement et de souffrance ,le diagnostic de sclérose en plaque est tombé pour moi le 15 juin 2004 .Je suis passée par des moments de grandes solitude et de non compréhension , pourquoi moi...et qu'ai je fais ... comme toi beaucoup de questionnement , de traitements , d'hospitalisation .Jusqu'à l'acceptation et le chemin vers la lumière.
    Je vais de mieux en mieux , je visualise et médite tous les jours et c'est magique.
    Merci de ton aide
    BrigitteN

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour je viens " par hasard " de lire ton histoire sur la fibromyalgie et je peux te comprendre...j'ai mis mon histoire sur mon site

    http://chezwill.net/nhistoireprologue.html

    et selon les commentaires cela en a aidé plusieurs...cette maladie ne fait pas mourir mais elle donne le gout d'être mort...après plus de 25 ans, je peux dire que j'en ai repris a 85 % car la maladie est sournoise et il ne faut pas dépasser notre seuil de tolérance sans le payer chèrement...merci pour ton témoignage ça aidera surement car il y en a encore qui pensent être les seuls a vivre cet enfer.
    Que la vie soit bonne pour toi Will

    RépondreSupprimer
  21. Merci Jo pour ce magnifique témoignage plein d'espoir, vivement le livre...C'est tellement bon lorsque l'on souffre de lire des témoignages et de prendre conscience qu'on en sort, d'une manière ou d'une c'est possible d'aller mieux, de guérir. Tout plein de Bonheur ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ce temoignage, je souffre du syndrome de Spid depuis l'age de 9 ans,, j'en ai 62 ans, , je me soigne ,avec la kinesitherapie,çà fait 20 ans qu'il me suit; les massages seuls me soulagent..,je joue de la trompette,, pour la respiration c'est très bon mais pas suffisant pour guerir, je souffre de solitude et de desespoir..les douleurs sont les compagnes de tous les jours,, pourquoi et m'isolent bien sur...
      antoinette............si seulement je

      pouvais guerir,,,,mais comment ???

      Supprimer
  22. @ Antoinette:

    Il est possible de guérir !
    Je regarderais pour commencer du côté: "je souffre de solitude et de desespoir"

    AIME ce syndrome... Je t'invite à visionner les suivis des soins avec l'archange Raphaël.

    Bénédiction,
    Jo

    RépondreSupprimer